Balise de localisation alimentée sur piles utilisant SigFox – Premiers tests sur route (9)

Dernière minute : pour accéder à des informations plus à jour, vous pouvez désormais suivre en temps réel l’actualité de nos balises connectées sur notre nouveau site techno wwww.philoc.fr. Bonne visite, et merci pour votre intérêt. Phil.

Mon proto, très brouillon, mais fonctionnel

Une photo sera plus parlante que du texte. Si vous avez suivi l’histoire, vous reconnaîtrez tous les composants. Le mkrfox1200 est flashé avec un code qui permet de se passer du contrôle par l’USB. L’USB ne nous servira que pour alimenter le proto. Le scotch suffit a priori à supporter un faible niveau de vibration au niveau du câblage.

Etat fonctionnel

Avec le code actuel, le proto attend l’accrochage GPS, et quand c’est OK, il envoie un message sigfox avec la latitude, la longitude, toutes les 2 minutes, sans rééssai. du pur « best effort »… Après relais en callback sur le backend sigfox, chaque message transmis sans erreur génère une ligne sur un fichier .csv de mon serveur. Cette ligne renseigne la date (variable sigfox) et mes deux variables de position GPS (latitude, longitude). Le fichier peut être importé en surimpression su une carte Google Map, avec le site dont je vous avais donné le lien. Et oui, avantage à ceux qui suivent ! Dans le fichier, on constate aisément les moments de période 2 minutes où une erreur dans la transmission sifgox conduit à être privé de message, et à attendre 2 minutes au moins …

A noter qu’en intérieur ou extérieur, dans mon quartier de la Guyonnerie, à Bures sur Yvette, les signaux sigfox et GPS passent bien.

Boucle en parcours automobile 30 km/h-90 km/h – 15 kms.

J’ai lu dans d’autres articles la question de sigfox à s’accommoder des situations de mobilité à plus de 100 km/h.

J’ai donc pris ma voiture, pour ceux qui connaissent le secteur Bures-Saclay-Orsay, pour effectuer une petite boucle  :

  1. Départ Bures quartier Guyonnerie – Proto sur siège passage avant, signal sigfox moyen à bon …
  2. Rue de la Guyonnerie vers Orsay – Carrefour pour monter sur le plateau
  3. Gendarmerie sur le plateau
  4. Rond-Point – Golf de St Aubin
  5. Rond-Point-Christ de Saclay
  6. Station service sur la N118 – Direction Province – Arrêt pour mettre le proto sur le bas de pare-brise, signal sigfox tout au vert …
  7. Retour par boucle sud N118 – sotie Bures – rond-point du 8 mai …

Vous avez l’extrait du portail sigfox qui montre l’effet du changement de place, sur la qualité de signal, à 16h37 :

Les résultats par l’image

En bleu : le parcours réellement effectué

En rouge : la localisation avec les messages sigfox remontés

Notre proto a plutôt bien suivi la première partie du parcours, avec quand même des pertes de messages, mais il a décroché quand je l’ai mis sous le pare-brise, tant que la voiture ne s’est pas arrêtée. A chaque arrêt, on retrouve un taux de réussite très bon, bien meilleur qu’en mobilité.

Interprétation ; les points positifs

  • A l’arrêt, dans ce secteur, indoor ou outdoor, la connectivité sigfox est bonne, les messages remontent en upload avec un taux de rejet très faible.
  • En mouvement automobile, le taux de rejet augmente sur ces essais significativement ( de l’ordre de 1 message sur 2 mais sans aucune optimisation), mais on peut penser que l’on pourra suivre quand même le déplacement de l’objet. De toute façon, avec un échantillonnage à 5 minutes (2 minutes pour notre test), sur un parcours de 15 kms en 30 minutes, il ne faut pas s’attendre à une précision de localisation instantanée au mètre près.
  • La précision du GPS atténue l’effet d’imprécision global en mouvement.

Interprétation ; il faudra étudier sigfox en condition de mouvement

  • Perdre des messages alors que le niveau de signal est au vert franc, çà pose question, si on veut communiquer en mouvement avec sigfox
  • En perdre plus quand la réception est optimisée, c’est peut-être un début d’explication, à savoir que sigfox, dont je n’ai pas du tout étudié le protocole, pourrait être impacté par la présence de plusieurs antennes, s’il n’a pas de capacité de verrouillage ou de handdover comme en xG. Ca me donne à penser qu’optimiser le gain d’antenne ou la position du module ne serait pas la priorité, et que l’on aura matière à jouer aussi l’ergonomie de services.

Un parcours plus significatif, Bures (91) vers Manosque (04] via Troyes (10) le 06/07/2017

Le proto était sur la planche de bord contre le pare-brise. La période de tentative  d’envoi sur sigfox était de 5 minutes.

Conclusion : des pertes de message, des zones moins couvertes peut-être,oui, mais je trouve que le service de localisation appliqué à mon véhicule, avec un logiciel au stade brouillon, est déjà plutôt déjà pas mal.

Alors, Docteur, c’est pas si grave, n’est ce pas ?

Un grand merci à ceux qui ont – déjà – proposé leur aide, et à ceux qui vont venir, pour ce qui me concerne, la suite de l’histoire reprendra en Septembre, après l’été en Haute-Provence.

En attendant, vive la localisation libre, et maîtrisons notre vie privée, tant que possible, de l’écoute des grandes oreilles (sourire).

Phil, le 6 Juillet 2017.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!