Vivre avec la maladie de Parkinson. Réflexion sur l’intégrité et le sens de l’écriture (2015)

Cet article poursuit le projet de construction littéraire par lequel j’ai souhaité pouvoir partager avec d’autres malades, accompagnants, personnes intéressés par le fait de témoigner sur leur façon de vivre au mieux la maladie de Parkinson. Après le moment du diagnostic, et les grandes lignes de ma façon à repenser ma vie, j’aborde ici la question de l’intégrité intellectuelle, qui se pose à moi au moment d’entreprendre, ce qui me permet ensuite d’expliquer ma motivation à écrire.

Je milite dans l’article sur le fait de pouvoir considérer l’intégrité de chacun, et par conséquence avoir confiance en lui, quel que soit son handicap, en fonction de son comportement plutôt que par la référence à un profil normé, bien plus sujette à interprétation.

Ensuite, j’invite à attendre de la lecture, qui alimente la réflexion sur la vie, et permet d’exercer sa propre imagination, tout en ayant le sentiment d’être guidé et mis en sécurité par la pensée initiale des auteurs. J’arrive à l’intuition que le fait d’écrire par soi-même peut apporter encore d’autres bénéfices si, au delà des premiers témoignages, on peut être amené à partager un exercice de fiction avec d’autres. S’attacher à écrire sous sous un angle romanesque doit permettre d’expérimenter par l’imagination des moments de notre vie future, et donc de nous préparer à bien les vivre.

Phil, le 10 février 2016.

Pour lire l’article : cliquez sur l’icone ci-dessous et vous aurez accès au contenu en format PDF :

pdf

error: Content is protected !!