Une boite de conserve en dessin vectoriel avec Inkscape

Voici un aperçu des possibilités du dessin vectoriel avec Inkscape, et le format SVG, au travers d’une boite de conserve qui a constitué mon sujet d’initiation.

J’invite ceux d’entre-vous que ça intéresse à visiter le site qui m’ servi de ligne-guide pour cet exemple, et qui permet de créer de bien plus belles boîtes, à condition d’être plus patient que moi :

http://tavmjong.free.fr/INKSCAPE/MANUAL_v14/html_fr

Les avantages à utiliser cette technologie :

  • Inkscape est un logiciel gratuit qui s’installe sur Windows et Linux
  • La gestion du format SVG par le W3C est de bon augure
  • Son ergonomie et les tutoriels sur le WEB en facilitent l’apprentissage
  • On trouve sur le WEB des quantités de contenus SVG sous licence libre, que l’on intègre facilement dans son propre projet
  • J’ai apprécié les menus, et l’accès aux les outils sur une fenêtre unique
  • La gestion des ombres et des lumières est très riche
  • L’imbrication de textes dans les images est prise en compte.
  • Il y a la possibilité de gérer des effets de reliefs avec le recours aux ombres et à la lumière, et des formes de base orientées 3D.
  • On doit pouvoir ‘intégrer du contenu SVG dans des outils d’imagerie 3D, je le vérifie notamment au  niveau des menus d’importation du logiciel blender.
Une boîte toute simple pour tester Inkscape et le dessin en SVG

Les limitations que je vois à cette technologie, en tout cas ce qui n’est pas mis en avant au niveau des tutoriels que j’ai pu visiter :

  • Inkscape n’est pas un logiciel pour la modélisation ou l’imagerie 3D
  • Je n’y trouve pas d’outils pour le montage de séquences animées
  • Je n’ai pas non plus testé le mixage de photographies et dessins dans un même projet.

Phil, le 7 Février 2017.

 

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!