Un conte pour découvrir le WEB, à la Gaîté Lyrique

Elodie Darquié m’avait invité à assister à une représentation du spectacle  “Il était une fois l’Internet“, qu’elle a monté avec sa compagnie 13R3P. Je vous avais dit avoir tout de suite été intéressé par leur idée de mobiliser l’imagination d’un large public, et en particulier des enfants, afin de mieux leur faire connaître les mécanismes de l’Internet. C’était en tout cas bien cohérent des thèmes qui m’intéressent sur mon site personnel Philsite, et au sein de notre association Anumby attachée à valoriser la culture numérique, en Vallée de Chevreuse.

Je me suis donc rendu à Paris, ce mercredi 8 Février, à l’espace de la Gaîté Lyrique. Rendez-vous au coeur de la capitale, métro Réaumur-Sébastopol. Je m’attendais à trouver un petit théâtre usé par les ans, et je découvrais en fait un vaste espace dédié à la culture numérique, bien dans l’esprit du Centre Beaubourg, juste à côté. Grâce à ma demi-heure d’avance, j’ai pu m’installer confortablement dans un fauteuil de leur médiathèque. Tout ce que j’aime. D’abord un petit snack et une charmante serveuse qui  m’a servi une tourte boeuf-oignons et un jus de pomme bio. Ensuite un fauteuil confortable pour les déguster, avec autour une centaine ou plus d’internautes concentrés sur leur portable, et respectueux du lieu. L’ambiance calme et sereine surprend vraiment, compte-tenu de l’étendue du plateau. Un seul regret, celui de n’avoir pas eu le temps de visiter le coeur de la médiathèque, et les ressources qu’elle semble pouvoir proposer. Mais pas besoin de m’étaler, leur site https://gaite-lyrique.net est juste parfait.

D’ailleurs, c’était déjà l’heure du spectacle. On nous invita à monter quelques marches, à suivre des passages faits d’ombres et de tuyaux, pour arriver dans une petite salle où chacun pouvait choisir sa meilleure place. Les enfants ont préféré les coussins juste devant la scène, et moi, j’ai opté pour un banc dans le fond de la salle, juste à côté de la table de mixage, où je voyais Elodie aux manettes. L’alter-ego d’Elodie Darquié au sein de 13R3P, çà devait être Maryse Urruty, qui allait nous jouer l’ensemble des jolis personnages du conte. J’ai eu un faible pour la gentille “data”, qui fonçait de routeur à routeur pour aller rejoindre son ami “rack”, afin de pouvoir ramener à la maison les pages de wikipedia. Avec à chaque saut le slogan “vitesse lumière!” repris en chœur par le jeune public.

Moi aussi j’ai été scotché par cette histoire, celle d’un monde moderne et féerique, où les “montagnes poilues” que nous sommes ne voient pas uniquement Internet comme un monde dangereux et infesté de pirates. Au moment du débat qui a suivi le conte, on sentait bien que Maryse et Elodie imaginaient déjà une suite ; elles parlaient du fait de pouvoir continuer le conte pour nous sensibiliser aux dangers du web, et nous inviter à de bonnes pratiques. Mais pour l’heure, ce qui nous intéressait, avec le public ce jour là, c’était surtout l’histoire d’amour-amitié entre “data” et “rack”, et leur vie avec tous les objets du web autour d’eux : ordinateur, wifi, box, routeurs, serveurs, fibre optique … , auréolée des couleurs gaies de l’imagination façon “La la Land“.

Alors merci Maryse, Elodie et la Gaîté Lyrique pour le fait de nous avoir tous si bien accueilli cette après-midi là. Pour votre prochain opus, nous inviterons plus d’amis, c’est promis, mais peut-être viendrez vous aussi nous voir en Vallée de Chevreuse, à “vitesse lumière” !

 

Laisser un commentaire