Balise de localisation alimentée sur piles utilisant SigFox – Premiers tests positifs (6)

Dernière minute : pour accéder à des informations plus à jour, vous pouvez désormais suivre en temps réel l’actualité de nos balises connectées sur notre nouveau site techno wwww.philoc.fr. Bonne visite, et merci pour votre intérêt. Phil.

Réception du module MKRFOX1200

Cinq jours de délai à partir de la commande sur le store Arduino. L’emballage a été sinistré durant le transport, mais la carte et l’antenne sont saints et saufs. Ne manque qu’un cordon micro-USB (de préférence 1m50) et deux led jaune/verte s’allument. Parfait. Sur la photo, la led verte est éteinte, du fait du contrôle par l’application.

Installation de l’atelier Arduino et création d’un compte développeur sigfox

  • Un bon article pour démarrer, si on ne dispose comme moi d’aucune expérience sur Arduino :  https://www.arduino.cc/en/Main.ArduinoBoardMKRFox1200.
  • Pour l’environnement de développement, j’opte pour l’installation de l’IDE sur ma machine Linux plutôt que sur l’éditeur WEB : https://www.arduino.cc/en/Main/Software.
  • On peut configurer ensuite sur l’IDE le type de carte et les librairies, pour aboutir au chargement de l’exemple « First Configuration » : https://www.arduino.cc/en/Tutorial/SigFoxFirstConfiguration
  • On dispose alors des références nécessaires (ID et PAC) pour configurer son compte sur http://makers.sigfox.com/. La possession du kit Arduino donne droit à une ouverture de contrat.

Quelques points qui font perdre un peu de temps 

  •  Manque de droits sur la liaison USB. Le contrôle du port USB pour la liaison PC-Module doit s’effectuer en mode utilisateur, ce qui conduit à rattacher le compte usager au groupe ‘dialout’
  • Le flot de développement sous IDE ( téléversement …) m’étant inconnu, j’ai eu du mal à comprendre la portée de l’exemple « FirstConfigutaion », qui doit être relancée   sur chaque envoi de message sigfox.Un peu rudimentaire à mon goût.
  • L’accès aux messages reçus par l’infrastructure sigfox. Il faudra naviguer dans les menus de https://backend.sigfox.com, disposer d’un DEVICE TYPE configuré (ma configuration : Arduino www.philsite.fr kit) et d’un DEVICE correspondant au type (ma configuration :  0018AEA2) et les messages envoyés seront visibles comme dans cette première liste :

Mais une impression positive sur l’ergonomie d’accès aux services

  • Les messages sont envoyés dans ces tests, en « indoor », et malgré tout passent pour la plupart sans problèmes. Les  quelques rejets notifiés du fait d’un rapport signal sur bruit excessif, incitent à se rapprocher d’une fenêtre.
  • La programmation des callbacks au niveau des menus de niveau DEVICE TYPE permet de router très facilement les messages reçus depuis le backend sigfox vers son compte email. Dans mon cas les messages envoyés depuis FirstConfiguration ne sont lisibles qu’en code ASCII dans mes mails, mais je dispose déjà d’information génériques telles que la date, l’ID de station de base sigfox, le niveau de qualité du signal et … la latitude et la longitude renseignés par sigfox. A noter que sigfox se faisaint discret sur la configuration de sa géolocalisation, il faudra activer un callback de type géolocalisation pour activer le service, effectif en fin de compte.
  • La précision de la localisation renseignée par sigfox dans ma configuration (absence de complément wifi, pas de GPS) est dans la plage (1-5 km) ce qui est intrinsèquement mauvais mais qui rassure sur le fait que sigfox se préoccupe de ce service de géolocalisation essentiel dans notre cas.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!